Communiqué de presse - 2015-10-26 - L’ACSIQ émet ses réserves sur le nouveau plan de classification des résidences pour aînés (RPA)

 

Beloeil, le 26 octobre 2015

- Engagée depuis plusieurs années dans le dossier de la sécurité des personnes âgées, l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) souhaite émettre certaines réserves quant au nouveau plan de classification des résidences privées pour aînés (RPA) et aux normes de sécurité s’y rattachant légalement.

Les ministres Barrette et Charbonneau ont déposé un projet de règlement ayant pour objectif de réviser le règlement sur la certification des RPA et leur catégorisation, principalement celle de la catégorie 1. (49 unités locatives et moins). La révision propose l’autorisation de faire appel à des personnes qui ne font pas partie des employés officiels dont le travail est, entre autres, d’assurer le seuil minimal de surveillance. Cette tâche d’importance pourrait dorénavant être confiée à un résident volontaire ou un bénévole, par exemple.

L’ACSIQ comprend que le règlement prévoira un mécanisme d’approbation de l’exploitant et de son conseil d’administration et que le surveillant doit garantir une réponse sans délai en cas d’urgence mais l’inquiétude demeure sur la mise en application, alors que la situation est déjà difficile lorsque ce sont des employés permanents des RPA.

Appui inconditionnel de l’ACSIQ aux recommandations de Me Delâge

Le commissaire Delâge, dans son rapport sur les événements survenus à l’Isle-Verte, a conclu que les gicleurs et le personnel de surveillance sont deux facteurs essentiels favorisant la sécurité des résidents.

Rappelons parallèlement que les incendies de RPA ayant causé un nombre considérable de décès sont survenus dans des bâtisses de moins de 80 résidents avec une construction combustible : exactement le même type d’habitation dont il est question dans les mesures modulant le nouveau plan de classification.

Proposition de la RQRA

Par voie de communiqué, le regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), exige que les exercices d’évacuation soient effectués par le personnel seulement et que les résidents n’effectuent plus d’exercices d’évacuation. L’importance de ces exercices et du plan de sécurité préparant les occupants à mettre en pratique la marche à suivre lors d’un incendie n’est plus à défendre en matière de prévention; l’efficacité de ces procédures ayant été prouvée auparavant.

L’objectif de l’association est ici de suggérer des pratiques pour que des décisions favorables assurent aux aînés des conditions de vie sécuritaires. Les experts en prévention se préoccupent des solutions de compromis proposées par le gouvernement et veulent s’assurer qu’elles ne nuisent pas à la sécurité des personnes habitant les RPA. Le maintien d’une ressource experte désignée à cette tâche en permanence est essentiel. À cet égard, l’ACSIQ commentera le projet de loi, à l’intérieur des 45 jours, conformément à la législation.

À propos de l’ACSIQ

L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) existe depuis 1968 et regroupe plus de 1 000 cadres du milieu de l’incendie répartis dans 650 municipalités, industries et institutions de la province. L’association a pour mission d’être le porte-étendard de l’excellence en sécurité incendie. Par notre expertise, nous participons au développement des différents règlements, lois et formations touchant le domaine de l’incendie au Québec, en collaboration avec les instances concernée Pour en savoir plus : https://www.acsiq.qc.ca

Version PDF

-30-

Renseignements : Isabelle Harvey, coordonnatrice aux communications
Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ)
T: 450 464-6413 | C. 514-771-5948 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer E-mail

Coordonnées

5, rue Dupré
Beloeil (Québec)  
J3G 3J7
Téléphone 
450-464-6413
Téléphone sans frais
1-888-464-6413
Télécopie  
450-467-6297
 

Nous écrire

ACSIQ logo

Connexion